Concepts

Nos services sont basés sur des séries d’élèments comme les utilisateurs, les appareils, les groupes, les callflows, etc. Avant de vous lancer dans la construction de votre première configuration, nous vous suggérons fortement de lire les points suivants qui vont vous aider à mieux comprendre la logique à suivre.

Utilisateurs et Appareils

Nous considérons comme un « appareil » tout ce qui peut être donné à une personne pour passer des appels téléphoniques, envoyer des fax, etc. Un appareil est un dispositif physique (cependant ça pourrait aussi  être un softphone sur un PC). Contrairement aux autres systèmes, les appareils ne sont pas intrinsèquement liés à un utilisateur. Vous devez vous-même lier un appareil à un utilisateur.

Nous considérons qu’un utilisateur est une personne. En fin de compte, les utilisateurs ont, ou « possèdent », des appareils et des boîtes vocales. Un utilisateur peut avoir plusieurs boîtes vocales et appareils. L’envoi d’un appel téléphonique vers un utilisateur fait sonner tous les appareils de l’utilisateur.

Ce diagramme présente le cas d’utilisation le plus courant :

Dans le scénario ci-dessus, le dispositif de sonnette est autonome. Il n’a pas d’utilisateur, ce qui signifie qu’il n’y a pas de boîte vocale ni d’autres fonctions qui lui sont liées. C’est très bien – il peut toujours passer et recevoir des appels, mais aucune relation n’existe.

Dans le scénario ci-dessus, Marie et Josh ont plusieurs téléphones. Si vous faites sonner le numéro de téléphone de l’utilisateur, tous ses appareils sonneront.

Callflows

Les callflows (flux d’appels) ne sont en fait que de simples instructions sur ce qu’il faut faire lorsque quelqu’un appelle un numéro de téléphone (externe ou interne).

Les callflows sont cependant assez littéraux, ce qui peut semer la confusion. Si vous configurez un callflow pour faire sonner un utilisateur, il fait cela ET SEULEMENT cela. Il n’enverra pas non plus l’appel vers la boîte vocale de l’utilisateur par après – vous devez explicitement demander au système de faire sonner l’utilisateur et ensuite d’aller sur sa boîte vocale. Cela vous donne plus de contrôle, mais peut être plus lourd à gérer.

Vous trouverez ci-dessous un screencast qui montre comment construire un flux d’appel de base pour un utilisateur. Dans ce scénario, l’utilisateur reçoit 2 numéros : un numéro public et une extension interne.

Notez qu’un callflow peut avoir plusieurs numéros publics et plusieurs extensions.

Cet article a-t-il été utile?
0 out Of 5 Stars
5 Stars 0%
4 Stars 0%
3 Stars 0%
2 Stars 0%
1 Stars 0%
How can we improve this article?
Please submit the reason for your vote so that we can improve the article.